11 décembre 2006

Les valises de l'expatrié

Le retour au pays

Chaque expatrié qui quitte le territoire pour une durée déterminée se voit charger de missions diverses et variées. Ici, nous ne manquons franchement de rien, mais c’est toujours le petit truc qu’on n’a pas qui finit par faire fantasmer nos esprits.

Ainsi, un ami me disait

- Aaah, moi, j’achète Le Monde tous les jours! C’est cher, mais j’en ai vraiment besoin.

- Je comprends, la culture, ça me manque aussi… Répondit-je d'emblée

- Oui… Un bon petit ciné, ce serait cool quand même…

- … (silence méditatif)

- En fait, je te dis cela, mais le ciné, je n’y allais jamais quand on était à Paris.

L’expatrié est ainsi fait qu’il fantasme.

Lors de mes retours semestriels en Europe, j’ai donc enregistré et accompli/à accomplir - avec le plaisir de celui qui apporte le remède au mourant - les commandes suivantes :

- Gélules homéopathiques (Arnica, Camomilla en 30CH, 10 tubes de chaque… Une quantité astronomique, à croire que ma commanditaire les mange en apéritif (Luna, sincèrement, tu vas le finir quand ton stock ?)).

- Boudin blanc (en Belgique, il y en a toute l’année et lorsqu’on le grille à la poêle, accompagné d’une petite purée et d’une compote tiède, c’est un délice… Oui, la cuisine belge est roborative !)

- Sirop de Liège (encore un truc bien de chez nous, n’est-ce pas. Un sirop tout gluant qui colle au couteau, à base de pomme et surtout de sucre, qu’on met sur sa tartine ou mieux, sur son morceau de brie, lors de soirée « fromages » entre amis).

- Lardons (commande en cours. Genre Herta, car ici, on en trouve pas, même si il y a bien du lard qui ressemble plus à un morceau de gras blanc avec une grosse couenne, et pour le bacon, c’est même parfois du lard de dinde)

- De la culture en boîte : DVD (OSS 117, Camping, rien que du grand cinéma), CD (Olivia Ruiz et Sheller), BD (Le Chat du Rabbin, Le Retour à la Terre, et merci Papa Noël pour le reste !)

- Fois gras, terrines diverses (« ramène n’importe lesquelles s’il te plaît» : lièvre, sanglier, porc, perruche), magret (parce que ça se conserve bien, c’est rudement pratique pour épater les invités)

- Grenadine (j’en ai fait rapporter à ma pauvre mère. Résultat : en un mois, on en a bu une seule fois, même Virgile n’aimant guère. Voilà donc le fantasme suprême : celui qu’on ne devrait JAMAIS assouvir).

- Sac Longchamps (le « framboise écrasé en grand format s'il te plaît! »… Disponible à l’aéroport de Vienne où le Belge fait escale en provenance de Bruxelles)… Vous aurez donc remarqué qu’on tape aussi dans les commandes de luxe et dans le non-comestible.

- Journaux intellectuels et engagés (SIC : Voici, Gala, Paris-Match, Marie-Claire, Elle, Femme Actuelle, Femme d’Aujourd’hui…)

- Journaux gratuits qu’on file à l’embarquement chez Air France (merci Air France !) : Le Monde, l’Express, Le Figaro, L’Equipe.

Mais n’ayez pas pitié de nous (non, vraiment, n’ayez pas pitié) : nous avons des avantages, outre la qualité de la viande d'agneau, du temps pour nous et le soleil 7 mois par an !

Par exemple, dans le domaine de la série américaine, nous commençons la saison 3 de DHW et terminons la saison 5 de 24H Chrono. Non, je ne vous dirai pas si ce coup-ci, Jack a sauvé le Président et Los Angeles d’une terrible bactérie achetée par des Russes islamistes… Héhéhé...

Une vraie longueur d'avance (le slogan des Ardennes belges, là d'où je viens, acollé au sanglier… Le fameux sanglier des Ardennes)!

Comme j’ai cessé d’être totalement sociable (par choix autant que par défaut) un soir d'été 2006 (Nota Bene: le comble de l’expatriée est de pouvoir passer une journée entière avec un tas de monde et de quand même se sentir dans la solitude la plus absolue), j’ai déjà pas mal avancé dans tout cela (les séries télé, pas la solitude absolue).

Pour ce séjour de Noël, je vais donc me munir des autres séries américaines disponibles au marché noir de Down Town (je serai sociable un peu quand même, promis) : Monk, Nip/Tuc, Prison Break, etceteri, etcetera.

Cela me sera très utile… Si, si, je vous assure. Imaginez, par exemple, que je croise une bande d’Anglaises qui jouent à un jeu de société. Eh bien, si par hasard c'est un jeu avec des camemberts... Je serai incollable aux questions roses. Si c’est pas de la chance ça !

Posté par marjorie_camus à 21:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Les valises de l'expatrié

    Supplément bagage en vue ? En tous cas, welcome back, même si c'est pour quelques jours... Bises à tous les 4, Lynette

    Posté par Alex, 11 décembre 2006 à 21:59 | | Répondre
  • tu traines un camion remorque avec toi quand tu reviens ?

    Posté par ktl, 12 décembre 2006 à 10:44 | | Répondre
  • Pareil

    Je me reconnais dans tes propos: je suis aussi à l'etranger et vais faire le plein de formage, charcuterie, vin ... lors de mes vacances en France.
    Bonne contuniation.

    Posté par ¨Michaël, 12 décembre 2006 à 17:40 | | Répondre
  • Vous avez droit à combien de tonnes de bagages?

    Aujourd'hui ce sont surtout des livres des livres des livres... des patés en boite, des herbes de provence et de la moutarde et du gel douche petit marseillais (la classe supreme en petit cadeau surtout la version lavande). Les journaux je les lis sur internet... et les fromages on les trouve ici aussi (et ca me parfume pas toute la valise qui parfois s'égare....)!

    Posté par Fred de Suède..., 12 décembre 2006 à 22:24 | | Répondre
  • c'est excellent, comme observation.
    bon moi ouf après 8 ans d'expatriation de paris à bruxelles mes parents ont cessé de m'aporter du camembert (y'a du progrès) !

    mais dans l'autre sens, les commandes de chocolat (pralines) affluent pour la semaine prochaine, auxquelles vient s'ajouter un obscur catalogue d'une mystérieuse expo de la région de Mons..... j'ai une journée et demi pour trouver ça, j'y vais...

    Posté par Clara.be, 14 décembre 2006 à 15:30 | | Répondre
  • ah, maintenant que je ne suis plus expat, je prépare des colis pour les copines restées en Chine
    ca ne change pas finalement....

    Posté par Paper, 23 décembre 2006 à 21:14 | | Répondre
  • Souvenir

    votre liste de 'commandes' faite à l'expat qui retourne temporairement dans l'hexagone me rappelle pas mal de souvenir de requetes les plus variées farfelues de ceux qui restent et demandent de rapporter qq chose 'du pays' .. Moi ce qui me manque le plus c'est le fromage le vrai fromage au lait cru...

    Posté par coconz, 15 janvier 2007 à 04:51 | | Répondre
Nouveau commentaire