21 novembre 2006

Chronique d'une journée ordinaire

Ce poste est tout spécialement dédicacé à mes copines fraîchement mamans (Ingrid, avec la petite Beryl), et celles qui le seront sous peu, en janvier et février (Cath, Isa, Caro, Ingrid (une autre donc), et j'en passe). Mais aussi à Katell...

Petit compte-rendu de ma vie avec les deux garçons (pendant que Monsieur est parti faire représentant de commerce à travers le Moyen-Orient):

Je me couche sur le coup de 21h00 (sommeil en retard). Je suis censée terminer un bouquin ultra pénible, en anglais, pour le book club d'après-demain, je l'ouvre, le referme, hésite et décide que dans la vie, faut pas toujours se forcer. Je tombe sur le dernier Amélie Nothomb et je décide de lui faire un sort, comme à tous les Amélie Nothomb en cette saison depuis des années. Minuit sonne bientôt. Gabriel se réveille vers 1h00 pour prendre sa dose de lait (180 ml, un ogre).  Vers 4h00, je me réveille en m'étonnant qu'il ne soit pas encore réveillé (confusion entre minuit et 1h00 et donc, erreur d'appréciation de l'espace entre deux biberons). J'attends le réveil de l'enfant, avant de renoncer (sans comprendre mon erreur). Il est 4h40. J'ai terminé le Elle du mois de juillet (de l'édito aux horoscopes de tous les signes).

----5h15, une personne de 95 cm entre dans ma chambre par effraction (fracas de porte). "Virgile, retourne au lit!". La dite personne se blotti contre moi (avec les pantoufles... En main). Puis, elle décide que vraiment, dormir, c'était ch... Et elle s'est mise à poser des questions ("pourquoi il fait noir?").

---5h40, la petite personne a une envie pressante. Arrivés aux toilettes, je sauve de justesse le pantalon de son pyjama... Pas le mien (ni mes pantoufles, ni la carpette).

---6h30, la personne fait une crise de nerfs car elle veut des biscuits. En un autre temps, le petit dernier crie famine (waouw, 5h30 sans biberon!).

---7h00: j'aperçois mon sauveur, Mohammed, le jardinier (éh oui, on a pas de jardin, mais un jardinier)! Je lui expédie Virgile, son ami, son "tout comme mon fils"... (il me demande d'un air détaché où se trouve mon mari... Il est parti pour toute la semaine).

---7h20: le jardinier reparaît, avec Virgile et un paquet de chips au fromage. Dans l'ordre mes pensées sont

- Dieu, que l'épicier du coin ouvre tôt!

- Mais décidémment, personne ne me respecte au fait, parce que quand même, Mohammed sait qu'on ne veut pas lui filer de telles crasses...

- Comment peut-on avaler ces saloperies de si bonne heure?!

- Mince, je peux changer sa veste car elle a avalé la moitié des chips...

---7h30: un SMS de Johanna ma copine-voisine "si tu veux, on prend Virgile pour le déposer à l'école". Réponse: "Non, je suis très contente de m'en débarrasser personnellement. Merci".

---10h00: une amie appelle. "Salut, que faisais-tu?"... Je suis prise en flagrant délit: je ne faisais rien, je crois que je ne pensais même pas!

--- Midi: j'attends une visite.

--- Midi trente: ma visite est en retard. Je ne vais pas appeler, ça va faire "femme pressante" qui veut son cadeau de naissance.

---- Midi quarante: SMS de ma visite (annulation).

--- 13h00: retour du monstre de 95 cm. Le minus de 55 cm s'agite depuis une heure déjà... Un souci d'intestins dirait-on...

--- 15h00: Virgile pleure hurle (bobo minuscule et invisible à l'oeil nu sur la main gauche). Il me dit crie "c'est la faute à Nicolas"... Parti en France depuis une semaine... Les absents ont-ils vraiment toujours tort?

--- 16h30: où est passé Virgile?! Suivez le papier toilettes déroulé à travers la maison...

----17h30: Virgile a une envie pressante. Fiouuutt... On est déjà aux toilettes. Je baisse le pantalon... Il inonde le mien (et mes converse bleues achetées 10 JD chez les fripiers, et les rouleaux de papier voisins, quand j'ai tenté de tourner l'arme du crime vers la cuvette). Vive la régression des aînés!

---18h00: on mange comme les Belges (comme les poules donc). Virgile veut un oeuf, il se jette sur le frigo, en casse 10 (on en sauve 2).

----19h00: bain dans une de nos inombrables salles de bain. Cela n'empêche pas l'eau de la baignoire de ressortir par les égoûts, comme chaque fois que le bain fait plus de 10 litres...

----20h00: Le Petit Chaperon rouge se fait bouffer par un loup. Je ne m'en souvenais pas, je suis choquée (Virgile va faire des cauchemars et se réveiller à pas d'heure! M...). Deux pages plus loin, le loup se fait liquider par un bûcheron (j'insite sur la mort affreuse du méchant loup). Le Chaperon rouge et sa mamie sont ressortis du dedans de l'animal, en parfaite santé (j'insite sur le côté miraculeux). Ouf.

Virgile s'éteint. Re-Ouf.

- 21h15: je poste en attendant le prochain biberon. Ca devait être il y a 15 minutes...

NB: cet épisode aurait pu se dérouler n'importe où dans le monde, je vous l'accorde. Mais quand même, à Lilles, le jardinier n'aurait jamais acheté de chips à Virgile, d'ailleurs, je n'aurais pas de jardinier ni à Lilles ni à Metz. De même, l'épicier n'aurait pas été ouvert de si bonne heure à Aurillac, ni à Pin (petit village dans le Sud de la Belgique). Tout cela se passe donc en Jordanie et justifie pleinement le titre du blog...

Posté par marjorie_camus à 20:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Chronique d'une journée ordinaire

    c'est marrant comme un scénario à peu près cauchemardesque peut être aussi drôle... j'avoue que la régression de l'ainé comme tu dis, me fais un peu peur... enfin, ma chance (dieu auquel je ne crois pas, soyez loué !) c'est que mon ainée est une pionceuse de première (ce matin, je l'entendais crier "maman, il fait jour, c'est l'heure de se lever" : il était 9h30, raisonnable, quoi !)

    Posté par ktl, 22 novembre 2006 à 10:06 | | Répondre
  • Tu devrais prendre un pseudo.......;

    Lynette ! Mamma mia, quelle journée ! Je me sens pleine de compassion à ton égard ! Et je suis impressionnée. Allez, courage ma belle ! Bisouilles

    Posté par Alex, 23 novembre 2006 à 20:54 | | Répondre
  • Lynette

    Heureusement que l'on a pas parlé de Gaby à cause du jardinier

    Posté par obni, 24 novembre 2006 à 07:20 | | Répondre
  • coucou! je découvre ton blog, et cette chronique d'une journée habituelle: dis-donc, il est coquin ce Virgile hein! allez, je m'en vais voir les posts précédents!

    Posté par tica, 27 novembre 2006 à 20:37 | | Répondre
  • c'est du vécu... qui me rappelle quelque chose ! ouf à Bruxelles pas de jardinier pourvoyeur de chips au petit matin. il faut se lever soi-même pour aller faire un bib au grand numéro (régression, as-tu dit ?) ... euh finalement je sais pas ce que je préfère.

    dis donc 5h30 sans manger, il m'impressionne ton BB2. je vais en causer au mien (qui a 20 mois donc physiquement il devrait y arriver, mais non...)

    le coup des anniversaires jordaniens, j'ai bien rigolé aussi, moi qui suis tombée de ma chaise en découvrant qu'en Belgique (j'suis française à la base) -ou simplement à notre époque ?- les annivs commençaient à 3 ans avec 5 à 10 copains... de quoi se plaint-on ! (en effet il doit pas leur rester beaucoup de WE de libres, aux Jordaniens)

    bonne chance pour les prochaines années...

    Posté par Clara.be, 01 décembre 2006 à 10:02 | | Répondre
  • Bonjour! Cela fait quelque temps que je lis votre blog avec plaisir mais je n'ai jamais pris la peine de laisser un commentaire. Je me lance aujourd'hui pour vous dire bravo pour un blog sympa à lire. Je me retrouve dans pas mal de choses vu que je suis comme vous expatriée...à Singapour après un peu plus de trois ans à Pékin. Bon succès avec votre blog et au plaisir de vous lire.

    Posté par Laurence Singap, 01 décembre 2006 à 16:57 | | Répondre
Nouveau commentaire